Rédigé par Samuel Crucifix                                                                                                                                                Année 2020 / 8 minutes de lecture

♕    AU ROYAUME DE SIAM   

 ∼

Connaissiez-vous cette appellation ? Car beaucoup ont déjà gouté à la beauté vertigineuse de ce pays aux multiples facettes sans même le savoir, étant aujourd'hui une destination touristique par excellence. Admettons que je vous parle de street-food et papaya salad ? De mer bleu turquoise d'une température de 28 degrés toute l'année ou encore de magnifiques temples bouddhistes brillants tous de 1000 et une couleurs plus belles les unes des autres ?  Que l'on soit un voyageur néophyte ou expérimenté, ce magnifique pays d'Asie du Sud-Est saura sans aucun doute réussir à combler vos attentes les plus folles sans pour autant vous détrousser au vu du faible coût de la vie. Vous l'aurez certainement deviné, "Kingdom of Siam" est ce que l'on appelle "Thaïlande" de nos jours.

 

Après m’y être installé depuis presque un an, j'ai jugé qu'il était temps de dresser un rapide bilan des belles choses que j'ai pu y découvrir.

 

  Have a good reading !

Les pieds vers le ciel devant les esthétiques riziéres de Mae Hang Son

INSULAIRE

En Thaïlandais, "Koh" signifie "île" en français, d'où le fait que chaque nom que les îles portent commence par le nom "Koh". Par exemple Koh Tao, appartenant à la province de Surat Thani, se nomme littéralement "l'île de la tortue" dans la langue de Molière, bien que je n'ai malheureusement pu apercevoir ne serait-ce que le museau d'une tortue lors de mes nombreuses sessions de snorkeling, celle-ci aurait comme réputation d'avoir la même forme que l'animal marin par endroits. Vous pouvez d'ailleurs vous en faire une idée en regardant ma photo d'introduction, étant prise à l'extrémité de l'île, au point de vue de John Suwan pour les amateurs de jolis panoramas.

 

La plupart des plages sont extrêmement bien entretenues, les habitants des îles respectant les directives gouvernementales établies afin de préserver leurs précieux habitats multicolores. Coup de cœur particulier pour celles d'Haad Rin à Koh phangan et Chaweng à Koh Samui, qui ont absolument tout pour laisser un souvenir impérissable aux visiteurs en quête de paradis sur terre ! Le décor de carte postale est respecté à la lettre : fin sable blanc, rangées parfaites de cocotiers en arrière-plan, une eau limpide aux nuances de bleus virant de l'azur à l'indigo... sans oublier les couchers de soleils qui vous laisseront un sacré goût de reviens-y.

 

A observer sans modération une bière Chang a la main ( Ou une Piña Colada, à vous de choisir ! ) en attendant que la nuit vous entoure, dévoilant avec grande clarté les différentes constellations invisibles durant la journée.

 

Au détour d'une crique à Koh Tao

Au détour d'une crique à Koh Tao

Koh Phangan sunset

Au détour d'une crique sur Koh Tao

Koh Phangan sunset

Mais comment parler d'exotisme asiatique sans effleurer le sujet qu'est l'exploration de la faune sous-marine ? Au large de Koh Phangan, gît en plein milieux du golfe de Thaïlande un énorme rocher nommé "Sail rock", site de plongée d'exception au pays du sourire. Après un check-up de mon appareillage, je m'enfonçais dans les profondeurs épilagiques ( Zone de la mer se situant de la surface jusqu'à 100 mètres de profondeur ) pour y apercevoir d'entrée de jeu un banc de gros barracudas scintillants grâce aux rayons du soleil se reflétant sur leur peau blanchâtre. Après une descente par paliers, vers les 10 mètres, j'observais également un massif mérou a points jaunes nageant avec élégance au-dessus d'un champs d'anémones, dégageant une tranquillité inébranlable, nous laissant à penser qu'il se sent invincible.

 

La chance étant de mon côté, une autre créature bien plus gigantesque fit son apparition juste en dessous de moi, un monstre qui rend hommage au monde sous-marin, étant le plus gros poisson du règne aquatique : le célèbre requin baleine.

 

Rencontre fortuite d'un géant

Rencontre fortuite d'un géant

Sail Rock, refuge naturel

Rencontre fortuite d'un géant

Sail Rock, refuge naturel

Sa taille imposante, bien 7 mètres de long, lui donne une aura mystique me faisant sur le coup réaliser pourquoi beaucoup viennent ici dans l'espoir d'en entrevoir ne serait-ce qu'un seul. Les lents mouvement de sa puissante nageoire caudale le propulsent à toute vitesse, fusant avec ses rémoras accrochés sur son dos à travers l'infiniment grand. Je ne pus le rattraper au vu de sa rapidité, mais juste avant que le découragement de l'avoir perdu ne se fasse sentir... surprise ! Un autre surgit derrière moi ! Ce nouveau colosse me laissa la possibilité de nager a ses cotés quelques fugaces secondes qui furent d'une intensité rare.

 

On ne peut réellement prendre pleinement conscience de ces moments hors du commun en tant qu'humain, tant la nature est extraordinaire. Je doute sincèrement que nous en ayons la capacité au vu de notre simple état, mais nous pouvons l'admirer d'un œil avisé tout en la respectant avec dignité. En plus de pouvoir profiter de sa sidérante beauté, nous serons on ne peut plus fiers d'en prendre soin.

Les magnifiques palmiers de Koh Phangan

Le restaurant Kho raham sur l'île de Phangan dispose d'un ponton pour s'élancer dans la mer !

CULTE

Par rapport à leurs voisins Birmans, les Thaïlandais sont tout de même moins portés sur la religion mais n'en sont pas moins imprégnés. La première religion d’État qu'est le bouddhisme Theravada est présente sans exception à chaque recoin du pays. Aux aurores, il n'est pas rare de voir des moines vêtus de leurs habits religieux orange se presser dans les rues pour récupérer quelques baths ( La monnaie courante en Thaïlande ) à l'aide d'un gros récipient couleur argent. L'entretien des lieux de culte, les dépenses énergétiques et  quotidiennes des moines reposent essentiellement sur la générosité du peuple via un système de donations. D'énormes boîtes à offrandes sont entreposées à l'entrée des temples, très souvent remplies à ras bord de centaines de billets ! Même si dans ces caisses imposantes les billets de couleur verte prédominent ( 20 baths, ce qui équivaut à 60 centimes d'euros ), à n'en pas douter le tout est aisément rentabilisé.

Moine Bouddhiste au sommet du Phu Chi Fa

es murs intérieurs de ces lieux d'adorations sont trés souvent tapissés de belles peintures explicites représentant la vie de Siddharta Gautama ( Le Bouddha ), de sa naissance entourés de mystères dans les bois de Lumbini au Népal, trés probablement déformés par de pieux serviteurs au fil du temps,  jusqu'a sa mort lors d'une séance de méditation, empoisonné ou à cause d'un cancer foudroyant, laissant libre court aux théories spéculatives de chacun en l'absence de preuves concrètes.

 

Mais aprés avoir approfondi le thème qu'est le bouddhisme, une question ne cesse de marteler mon esprit : Si Gautama était encore de ce monde, souhaiterais t'il se faire diviniser de la sorte par des millions de fidèles, revendiquant lui-même de son vivant n'être qu'un simple humain ? Rien n'est moins sûr.

 

Les croyants ont bon nombres de superstitions pour s'attirer la bonne fortune. Comme verser autant de verres d'eau que le nombre de leurs années sur une figurine de Bouddha, capturer une chouette puis la mettre en cage, qu'elle puisse faire le bonheur de la maisonné ou encore par celle de devoir laisser une pièce de monnaie en équilibre sur la tranche dedans une table en marbre.. Mais la plus courante étant celle de klaxonner  en passant devant un édifice religieux pour que la chance suive.

 

Autant dire que lorsque vous habitez à coté d'un temple en bord de route, ne soyez pas surpris d'écouter les voitures rugir à longueur de journée.

Le célèbre White Temple de Chiang Raï représentant le paradis

Moine contemplant la mer de nuages au sommet du Phu Chi Fa

Les murs intérieurs de ces lieux d'adoration sont très souvent tapissés de belles peintures explicites représentant la vie de Siddhârta Gautama ( Le Bouddha ), de sa naissance entourée de mystères dans les bois de Lumbini au Népal, très probablement déformée par de pieux serviteurs au fil du temps,  jusqu'à sa mort lors d'une séance de méditation, empoisonné ou à cause d'un cancer foudroyant, laissant libre cours aux théories spéculatives de chacun en l'absence de preuves concrètes.

 

Mais après avoir approfondi le thème qu'est le bouddhisme, une question ne cesse de marteler mon esprit : Si Gautama était encore de ce monde, souhaiterait-il être divinisé de la sorte par des millions de fidèles, revendiquant lui-même de son vivant n'être qu'un simple humain ? Rien n'est moins sûr.

 

Les croyants ont bon nombre de superstitions pour s'attirer la bonne fortune. Comme verser autant de verres d'eau que le nombre de leurs années sur une figurine de Bouddha, capturer une chouette puis la mettre en cage pour qu'elle puisse faire le bonheur de la maisonnée ou encore celle de devoir laisser une pièce de monnaie en équilibre sur la tranche sur une table de marbre.. Mais la plus courante est certainement celle de klaxonner en passant devant un édifice religieux pour que la chance s’ensuive

Le célèbre White Temple de Chiang Raï représentant le paradis

Les magnifiques capitales historiques du Siam inscrites au patrimoine de l'Unesco, Sukhotaï & Ayutthaya nous permettent d'en savoir un peu plus sur la grandeur passée du pays, avant que Bangkok ne leur succède. Vestiges de centaines de pagodes éparpillées construites en latérite rouge, il est plaisant de s'y balader sans s'apercevoir que les heures défilent tant ces lieux sont empreints d'intérêt. L'hindouisme se mélangeant sans aucune gêne avec le bouddhisme donne lieu à des scènes plus ou moins insolites pour le visiteur à l'œil averti : Ganesh, Hanuman et Garuda côtoient Bouddha passant outre les générations les séparant, désormais contemporains pour l'éternité.

 

Les anciennes statues du Bouddha sur certaines façades de temples sont un témoignage criant de vérité des guerres qui faisaient rage entre Birmans et Thaïlandais des années durant. L'un a la moitié du visage manquant, l'autre a la tête qui jonche a ses pieds… Il y a fort à parier qu’en plus des ravages du temps, l'humain a détruit avec grande conviction de nombreuses reliques dans le but d'imposer un nouveau règne et courant de pensée. Heureusement d'extraordinaires statues comme le "Wat Si Chum" ont été épargnées, faisant la part belle au souverains du passé qui les ont érigées.

Wat Sri Chum à Sukhotaï

Le " Phra Buddhasaiyart" d'Ayutthaya, du long de ses 37 mètres

Il y aurait tant de choses a dires à propos de tout les trésors que recèle ce pays !

 

Des belles montagnes du nord donnant une vue spectaculaire sur les pays limitrophes, jusqu'au coeur des parcs nationaux foisonnant d'animaux emblématique comme l'éléphant, en faisant un détour par le district d'Umphang pour contempler la merveilleuse cascade de Thi Lo Zu, je ne saurais trop vous inciter à franchir le pas du voyage, que vous puissiez découvrir toute ces beautés de vos propre yeux.

 

Si vous vous imaginez déja ces fabuleux paysages dans votre esprit, sachez que la réalité en encore plus belle.

 

Je vous laisse avec une courte vidéo montée par mes soins.

 

Un grand remerciement à mes lecteurs !